Mercredi 29 février 3 29 /02 /Fév 21:02

 

 

Les vins de bobos sont à la mode, et les amalgames sont légion, ainsi ai-je proposé une petite opération démysthification à propos des vins bio, en biodynamie et des vins "nature"...

 

      ****

 

 

FEVRIER-2012-0025.JPG

 

 

Vendredi 24 Février 2012 - 21h00

Vins servis à l'aveugle, seuls ou par paires

 

 

Pour le consommateur curieux, pas facile de s'y retrouver dans ces vins bio, biodynamie, nature, en cosmoculture etc...kesako ?

 

 

Vin bio

 

Le raisin est cultivé sans engrais chimiques. En gros, en passant d'une agriculture curative à préventive, il s'agit d'un retour à une agriculture de l'observation de la nature, de réflexion, de celle d'un retour aux bons gestes à donner à la vigne...d'une approche en respect de la plante et de son environnement. Le raisin bio a son cahier des charges et son accréditation officielle (AB).

Pour autant, la vinification et la mise en bouteille n'avaient pas de règles...mais c'est chose faite depuis quelques jours...on y reviendra.

 

La Biodynnamie

Les principales philosophies de vins dits en biodynamie trouvent leur origine dans le discours du docteur Rudolf Steiner à partir de 1924.

A l'époque, M Steiner répondait aux interrogations des agriculteurs qui se déséspéraient devant la dégénéréscence des semencer et la baisse de la qualité des aliments....déjà !... 

 

Rudolf Steiner expliqua qu’en réalité, ce n’était pas la plante qui était malade, mais l’environnement et particulièrement le sol, qui pouvait tomber malade : 

« L’agriculture bio-dynamique considère que la nature est actuellement tellement dégradée qu’elle n’est plus capable de se guérir elle-même et qu’il est nécessaire de redonner au sol sa vitalité féconde indispensable à la santé des plantes, des animaux et des Hommes grâce à des procédés « thérapeutiques ».

Dans une approche biodynamiste, on recherche une harmonie et une stimulation de l'activité propre de la plante, de la vie du sol, le tout pour permettre à la plante d'augmenter son capital défensif et d'évoluer dans un environnement favorable et équilibré.

Un autre aspect de l'approche en bio-dynamie est le respect des rythmes. Selon la doctine Steinerienne, les processus de vie sur la terre sont aussi influencés par les rythmes des planètes et de la lune... là on entre dans un aspect qui semble plus obscur, avec les rythmes synodique, draconitique, anomalistique, etc.... jusqu'au vin dit en "cosmoculture"...

 

 Vin Nature

 

Il n'existe pas de régle précise pour définir un vin Nature. Ici, l'idée est de dire "ok le vin bio est issu de raisin bio, mais nous voulons également traiter le jus qu'on en tire de façon naturelle jusqu'à la mise en bouteille"... on trouve hélas pas mal d'escroquerie intellectuelle dans le mouvement "Nature", c'est bien dommage. 

 

 

Le Vin c'est pas du Thon...


A ce stade il convient de faire quelques mises au point...Le vin n'existe pas à l'état naturel : il ne s'agit pas d'un breuvage naturel !

Contrairement à ce que certains vignerons-ayatollas veulent nous faire croire, le vin est obligatoirement le produit de manipulations de l'homme. 

A commencer par la vigne : C'est une liane, et elle a tendance à courrir. Laissez donc une vigne pousser comme elle l'entend, elle vous donnera pleins de petits fruits dilués qui ne seront pas capables de donner un jus permettant d'élaborer ce qu'on appelle un vin.

Ensuite, le soufre n'est pas un produit de chimiste, mais il permet d'orienter la fermentation du jus vers le travail des levures plutôt que vers le bouillon anarchique des bactéries présentes en nombre dans un jus fraichement pressé. Et il permet de stabiliser la vie bactérienne du vin à la mise en bouteille.

Une juste dose sera largement inférieure à sa dangerosité, et tous les excès sont nocifs, y compris l'excès d'ambition.... Le vin est un produit manipulé à partir d'un fruit, et on ne peut pas jouer à Dieu avec lui...mais contrairement au thon, le vin au naturel, ça n'existe pas !


 ********


Murmure 2010 - Muscat Ottonel - Jean-Pierre Rietsch à Mittelbergheim

Nez de Muscat, Bouche plate et creuse. BOF

 

4 Riesling

 

Paire 1 - Vins issu de raisins en agriculture biologique

 

Riesling Steinacker 2008 Domaine louis Sipp à Ribeauvillé.

Net, franc, un vin de belle table et qui reste une valeur sûre.

Riesling Altengarten 2007 Domaine JL et Fabienne Mann à Eguisheim

Le premier nez est net mais le deuxième est oxydé, comme toutes les bouteilles de ce domaine visiblement trop optimiste dans sa dose de SO2 à la mise en bouteille...j'ai essayé d'engager un dialogue, mais bon, quand les gens ne sont pas honnêtes avec eux-mêmes on abandonne...

 

 

Paire 2 - Vins Sans Soufre à la mise en bouteille

 

Riesling Nature 2010 Jean-Pierre Rietsch à Mittelbergheim

Le nez me transporte dans un champ de fleurs ! La bouche est pas mal mais sans plus...en gros décevante par rapport au nez, et pas nette. BIEN

Riesling Rot Murlé "vin biologique vinifié sans soufre" 2002 Domaine Pierre Frick à Pfaffenheim 

Nez madérisé,

Bouche : vin mort...euh non, il vit encore, il perle. Regouté carafé...vraiment mort.


 

 

Cosmoculture

1 Rosé

Solstice - Domaine Philippe Viret à St Maurice sur Eygues

euh...il se moque de nous, là. 

 

2 Rouges

Energie Yin - Domaine Philippe Viret à St Maurice sur Eygues

Energie Yang - Domaine Philippe Viret à St Maurice sur Eygues

Les deux rouges sont d'honnêtes vins de pays comme ceux qu'on trouve chez Nicolas à 3 euros. Sans commentaire.

 

 

***

Oui, donc, dans le verre, je préfère les vignerons qui ont le respect du vin et de la terre, pas seulement un égo qui les dépasse (cerrains papes du vn nature achètent du vin totalement standard donc non-bio quand ils foirent leur cuvée et que les japonais attendent leur commande pré-payée...).

Autant je goutte régulièrement des vins rouges très nature qui sont bons, et qui tiennent la route, autant les blancs sans soufre à la mise sont caricaturaux, sur des notes de pomme blette, oxydés, et surtout s'effondrent presque aussitôt.

Carafer, pas carafer, faire une prière avant d'ouvrir en se tournant vers le soleil, ou encore attendre la lune montante pour boire....pfff STOP, le vin c'est d'abord un plaisir et pas un instrument de secte...

 

vive le vin bio dans l'harmonie avec la nature, et vive les vignerons qui aiment d'abord le vin et pas leur nombril.

  

Par EricL - Publié dans : Degustations de Groupe - Communauté : dégustation
Laissez votre commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés